Introduction 33

Concours de cuisson de riz
Pendant le Têt, dans certains villages du nord et du centre du Vietnam se tiennent des concours de cuisson de riz. Les villageois du village de Chuông (Itinéraire 7) organisent ce genre de concours séparément pour les garçons et les Hlles. Les tilles doivent faire cuire du riz par terre, tout en portant sur la hanche un bébé d’une autre famille âgé de six à sept mois. Elle doit consoler l’enfant lorsqu’il pleure. En même temps, elle est censée empêcher un crapaud de sortir d’un cercle de craie tracé autour d’elle. Ce concours est d’autant plus difficile que les spectateurs, et surtout les enfants, ne manquent pas une occasion de taquiner le bébé.
Le concours des garçons n’est pas moins rigoureux. Chaque garçon doit se tenir prêt avec tout le nécessaire (riz, eau, allumettes et bois de cuisson) sur une embarcation légère amarré à la rive d’un étang. Lorsque le signal est donné, il pagaie avec ses mains jusqu’à la rive opposée, où une rangée de marmites est placée sur des trépieds. Il doit faire cuire le riz tout en demeurant dans son bateau non amarré. La moindre perte d’équilibre le jette à l’eau.
Jeu du tir à la corde entre deux équipes
Les joueurs se divisent en deux équipes et se font face le long d’une corde en bambou. Un tissu rouge marque le milieu de la corde, qui est placée au-dessus d’une ligne tracée dans le sol avec de la chaux. Après un signal de l’arbitre, les joueurs tirent la corde le plus fort possible pour amener le tissu rouge de leur côté. Une équipe finit par perdre ses forces et lâcher la corde. Le public applaudit l’équipe gagnante. Dans le village de Tich Son (province de Vînh Phûc), le jeu de tir à la corde pour hommes a lieu le troisième jour du premier mois lunaire. Les organisateurs disposent la corde selon un axe est-ouest qui évoque la trajectoire du soleil. Les hommes âgés se placent à l’Est et les plus jeunes à l’Ouest. Après trois parties, l’équipe gagnante est celle qui parvient à contraindre ses opposants à faire trois pas en avant. Selon les croyances traditionnelles, si l’équipe de l’Est (celle des hommes âgés) gagne, les villageois jouiront d’abondantes récoltes toute l’année.
Dans le village de Hù’u Châp (Bac Ninh), le tir à la corde a lieu le quatrième jour du Tét. Les joueurs forment deux équipes de garçons et filles célibataires. Les garçons représentent la force dudng (yang) et la saison sèche et les Hlles âm (yin) et la saison des pluies. Bien que les garçons soient souvent plus forts que les filles, les Hlles « gagnent » souvent le jeu de tir à la corde, afin que la saison des pluies l’emporte sur la saison sèche et que les récoltes de l’année soient bonnes.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply