Voyage aux villages de métier au Vietnam 15

LA COLLINE DE LIM ET LA PAGODE PHÂT TICH
Sur le chemin de retour vers Hà Nôi, à cinq kilomètres de la ville de Bac Ninh (six kilomètres avant le bourg de Tù Son) sur votre gauche, prenez un moment pour découvrir les charmes de la colline de Lim (dans la ville de Lim), à gauche après la gare ferroviaire. Sur cette colline, également appelée le mont Hong Vân, se tient le festival de Lim. C’est une célébration du printemps par la musique quan ho (voir encadré p. 91), chants caractéristiques de la province de Bac Ninh, qui a lieu le 13e jour du 1er mois lunaire.

Si vous y allez au moment du festival, vous verrez les jeunes chanteurs se donner la réplique, disposés autour de la colline, dans les prés avoisinants ou sur des barques amarrées sur la rivière Tiêu Tufüng en contrebas. Les chants peuvent durer toute la nuit, et deviennent particulièrement intenses lorsque le soleil pointe à l’horizon. Les chanteurs mangent souvent des petits fruits marinés jaunes verdoyants aux vertus réparatrices (trârn trâng : Canarium album Rausch ou l’olive blanche chinoise) et parfois se mettent du sel dans la bouche afin de garder de la voix pendant une longue nuitée de gazouillis et roucoulades.

C’est aussi une occasion de rendre hommage à Hiéu Trung, le fondateur du village du quan ho et en même temps les visiteurs peuvent assister à des compétitions de tissage (pendant lesquelles les candidates chantent du quan ho) et participer à des jeux, des concours de balançoire, de la lutte, etc.
Si vous n’avez pas la chance d’assister au festival, nous recommandons la colline de Lim comme site pour pique- niquer : située entre les deux clusters de villages de métier, c’est un endroit très agréable (avec des arbres pour se mettre à l’ombre), si vous êtes organisés préalablement et que le temps s’y prête.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply