Voyage aux villages de métier au Vietnam 48

LA PAGODE BÛT THÂP
COMMENT Y ALLER ?
Reprenez la route départementale n° 182. Sur la droite vous verrez une très belle porte. Un kilomètre plus loin, prendre à droite la route en direction du marché Phô Kéo. Sur la place du marché se trouve la pagode Kéo. Deux kilomètres plus loin, on sort de la province de Hà Nôi et on entre dans celle de Bàc Ninh. On passe devant de grandes briqueteries et une zone industrielle. A trois kilomètres de la limite entre les deux provinces, à droite de la route, dans le village de Công Hà, il y a la pagode To, Chùa To. Sur la gauche, une route mène au village de Dinh To, où se trouve, trois kilomètres plus loin, une des plus célèbres pagodes du Vietnam, Chùa But Thàp.

La pagode But Thàp, Chùa Bût Thàp ou pagode de la tour du pinceau, (village de But Thàp, commune de Dinh To, district de Thuân Thành) est un véritable joyau architectural et sculptural. La pagode se présente comme un ensemble assez vaste mais harmonieux de dix bâtiments dont plusieurs remontent au xviT’ siècle : deux tours de cinq étages chacune et une jolie tour de 13 mètres de haut qui donne son nom à ce complexe religieux.

Parmi les choses à admirer ici, mentionnons plusieurs bas-reliefs finement ciselés et surtout une richesse de statues polychromes. Les plus célèbres sont les esprits gardiens gigantesques à l’entrée, les trois Bouddhas très réussis au centre du Grand Hall et surtout, sur le côté dans cette même salle, la statue, d’aspect très indien, de Quan Âm, avec ses « mille yeux et mille bras », œuvre d’un sculpteur dénommé Tru’Ong, réalisée en 1656 et symbolisant l’union de la beauté et du sacré dans les croyances bouddhistes.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply