Voyage aux villages de métier au Vietnam 80

Une promenade entre laque et lieux de culte
Sachant tout ccla, allez vous promener dans les différents hameaux du village, les yeux bien ouverts ! La fascination demeure tout entière d’observer cette ruche en pleine activité.
En entrant dans le hameau de Ha Thâi, à droite de la route (voir carte p. 203), une rue bordée de nombreux ateliers aux activités très variées s’offre vous. Un artisan s’est même spécialisé dans les tableaux laqués représentant le président Hô Chi Minh destinés à décorer les bureaux des collectivités locales villageoises. Mme Nguyën Thi Hôi présente une grande variété d’objets avec différents types de laque et d’incrustation dans son petit atelier (n° 1 sur la carte). Elle est une des premières à avoir restauré la pratique de l’incrustation des coquilles d’œuf dans la laque. Il est possible de lui en acheter.
Sur la gauche de la rue, deux très beaux portails se succèdent et s’ouvrent sur un dédale de rues dans lesquelles il peut être plaisant de se perdre. En passant sous ces portails, vous pourrez visiter un grand nombre d’ateliers aux activités variées. Vous verrez que les ateliers exécutent une étape du processus de production (confection de bols et de plats en lamelles de bambous, peinture de la laque, incrustation de nacre ou de coquille d’œufs sur la laque, …mais aussi en composite de résine synthétique, en papier mâché et en contreplaqué), avant de passer la main à d’autres ateliers du village.
En reprenant la ruelle qui pénètre dans cette partie du village, en continuant tout droit vous déboucherez sur le centre rituel du village : le dinh, sur la gauche, qui se mire dans l’eau d’un grand bassin arrondi. Sur la droite, un pagodon sur l’eau abritant une grande stèle est accessible par un petit pont en pierre. Devant vous se dresse une pagode. Cet ensemble patrimonial montre la richesse passée de ce village aux multiples métiers. Classé comme village culturel par le ministère du même nom, il est connu pour la morale de ses habitants (critère pour attribuer le statut de village culturel), sa propreté, son suivi des règles du planning familial (vous verrez de nombreux panneaux invoquant la population à ne pas avoir plus de deux enfants pour les bienfaits de la famille !).
L’autre partie du village intéressante à visiter est Xôm Phô, hameau très pittoresque au nord de Ha Thâi, qui s’étire le long de la rivière Tô Ljch. Four y accéder (voir carte) reprendre la rue d’accès au village (près du Comité populaire), longez la zone artisanale, que vous contournerez ensuite par la gauche. Plusieurs grands ateliers sur la droite peuvent être visités dont la société Mÿ Thâi (n° 4 sur la carte). Avant d’arriver à la rivière Tô Lich, une ruelle part sur la droite et pénètre dans le Xôm Phô.
Si vous êtes partis vous promener vers le nord par la grande ruelle qui scinde en deux le premier hameau visité et part de la seconde porte qui fait face à l’étang (voir carte), arrivé au bout, tournez à gauche. Il vous suffira de continuer tout droit, et vous vous retrouverez face à la zone artisanale.
Le Xôm Phô recèle des maisons anciennes très belles, nichées au fond d’un dédale de ruelles, dont celle d’un artisan très connu et professeur aux beaux-arts de Hà Nôi, M. Dinh Vü Lich – (n° 6 sur la cartel – qui a relancé le métier dans les années 1950. On y pratique une activité de petite envergure et manuelle : des objets rituels, comme les encensoirs ou des bougeoirs en bois laqué – (n° 5 sur la carte) – des plateaux, des objets de toutes formes. En plus de la laque, de nombreuses personnes âgées fabriquent des lingots votifs avec des lamelles de bois de faible qualité qu elles recouvrent de papier. Ha Thâi était autrefois un village de multi-métiers, et celui des objets votifs a été sauvegardé : au détour d’une ruelle, vous pourrez vous trouver nez â nez avec une armada de grands chevaux en papiers colorés prêts à détaler.
En revenant sur vos pas, vous pourrez vous reposer dans le jardin d’un temple très sobre, situé à l’écart des habitations, qui s’ouvre sur la rivière, le long d’une nouvelle route construite pour accéder à la zone artisanale.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply